tourisme-monde.fr
Quels sont les pièges à éviter lors du choix de son parking à l’aéroport CDG ?

Quels sont les pièges à éviter lors du choix de son parking à l’aéroport CDG ?

Vous vous apprêtez à prendre l’avion depuis l’aéroport Charles de Gaulle et vous vous demandez où garer votre voiture ? Le choix d’un parking peut parfois s’avérer compliqué, entre les différentes options disponibles, les tarifs variables et les services proposés. Pour vous aider à éviter les mauvaises surprises, voici quelques pièges courants à déjouer lors de la réservation de votre stationnement à CDG.

Ne comparez pas les différentes options de stationnement

Le premier réflexe à adopter est de ne pas se contenter de la première offre que l’on trouve. Idéalement, il faut comparer les différentes options disponibles, qu’il s’agisse des parkings officiels de l’aéroport ou des parkings privés. Certes, les parkings officiels peuvent sembler plus pratiques de prime abord, mais ils sont souvent plus onéreux. À l’inverse, les parkings privés peuvent proposer des tarifs plus attractifs, surtout pour les longues durées, sans pour autant rogner sur la qualité de service.

Aussi, ne vous focalisez pas uniquement sur les offres de stationnement longue durée. Pour un court séjour, opter pour une formule de stationnement de courte durée à proximité de l’aéroport Charles de Gaulle peut s’avérer plus avantageux. Prenez le temps de calculer le coût total en fonction de la durée de votre voyage, vous pourriez avoir des surprises.

Réserver à la dernière minute
Quels sont les pièges à éviter lors du choix de son parking à l’aéroport CDG ?

Attendre le dernier moment pour réserver votre place de parking est un autre écueil à éviter. Si cette option peut parfois permettre de bénéficier de tarifs de dernière minute, elle comporte aussi des risques.

D’une part, vous vous exposez à des prix parking aéroport charles de gaulle plus élevés, les meilleurs tarifs étant souvent proposés aux voyageurs prévoyants. D’autre part, vous risquez de voir les parkings les plus prisés afficher complet, surtout en haute saison. Ainsi, en réservant à l’avance, vous vous assurez une place garantie et évitez le stress de la recherche de dernière minute.

Négliger la distance entre le parking et les terminaux

Vous avez repéré une offre de stationnement à prix cassé ? Avant de vous réjouir, vérifiez bien la localisation du parking. Certains parkings low-cost sont situés à plusieurs kilomètres de l’aéroport, ce qui implique des temps de trajet supplémentaires pour rejoindre votre terminal.

Non seulement vous devrez prévoir une marge plus importante le jour J, mais vous dépendrez aussi des navettes mises à disposition par le parking. Le mieux serait de vous renseigner sur leur fréquence et leurs horaires, surtout si vous avez un vol tôt le matin ou tard le soir.

Ignorer les frais cachés

Attention aux frais cachés qui peuvent augmenter le coût final. En effet, certains parkings pratiquent des tarifs de nuit ou de week-end plus élevés, d’autres facturent des suppléments pour les véhicules électriques ou les SUV.

Soyez aussi vigilant quant aux assurances proposées. Si elles peuvent être utiles pour partir l’esprit tranquille, elles représentent un coût supplémentaire. Avant de souscrire, vérifiez si votre assurance personnelle ne couvre pas déjà ce type de sinistre.

Ne pas vérifier les conditions de sécurité

N’oubliez pas que vous laissez votre véhicule sans surveillance pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines. Il vaut mieux donc choisir un parking qui offre de solides garanties en termes de sécurité. Pour cela, privilégiez les parkings surveillés 24 h/24 et 7 j/7 et qui sont équipés de caméras ainsi qu’un bon éclairage. Certains proposent même un service de gardiennage personnalisé pour les véhicules haut de gamme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut

Learn how we helped 100 top brands gain success